Home

Accueil |  Profil |  Contactez-Nous |  Plan d'Accès |  Articles Techniques |  Littérature |  English Version of Current Page

Fines/Grosses Fuites


Les tests de Fine Fuite et de Grosse Fuite sont largement utilisés dans l'Industrie Microélectronique. Ces deux techniques fournissent une information importante sur la taille de la fuite. Le test de Fine Fuite à l'Hélium mesure un taux de fuite (atm.cm3/s) qui peut être corrélé avec la concentration en Hélium (ppmv) déterminée lors de l'analyse IVA.

La vérification du scellement des boîtiers hermétiques est critique aussi bien dans les applications militaires, spatiales que commerciales. Une perte d'herméticité est un problème de fiabilité et peut permettre à l'humidité ou à d'autres contaminants d'entrer dans la cavité interne, et conduire à une défaillance prématurée.

Fine Fuite

ORS pratique les tests d'herméticité suivant la Mil-Std 883 méthode 1014 conditions A1 et C1, Mil-Std 750 Méthode 1071 conditions H1 et C, Mil-Std 202 Méthode 112 conditions C, D, A et E, ainsi que suivant des conditions spécifiées par le client. Les tests peuvent être aussi effectués suivant la Telcordia GR-1221-CORE et GR-468-CORE pour les composants passifs et actifs.

Généralement, les boîtiers sont préconditionnés dans une chambre pressurisée à l'Hélium pendant une durée déterminée. Une fois cette pressurisation achevée, le taux de fuite d'Hélium est mesuré et enregistré, en appliquant éventuellement un critère de rejet. Les boîtiers scellés sous une atmosphère contenant un niveau connu d'Hélium ne nécessitent pas forcément une phase de pressurisation.

Test de Fine Fuite étendu à d'autres gaz et substances

Un test de fuite spécial est disponible pour déterminer les taux de fuite pour d'autres gaz que l'Hélium. Les taux de fuite de divers gaz (i.e. Argon, CO2, Acide Acétique, Glycol Ethylène, etc ...) peuvent être mesurés à des niveaux très faibles en utilisant un spectrographe de masse spécialement paramétré sur la substance considérée.

Grosse Fuite

Un boîtier qui présente une grosse fuite pourrait théoriquement passer indétecté le test de fine fuite. C'est pourquoi ce test est généralement effectué après le test de fine fuite. Le test de grosse fuite est un test d'inspection basé sur la différence de point d'ébullition de deux fluorocarbones liquides. La première étape est un préconditionnement dans une chambre de pressurisation remplie du fluorocarbone de faible température d'ébullition (le Détecteur). Sous l'effet de la pression, le fluide Détecteur pénètre dans le boîtier. Après ce préconditionnement, le boîtier est plongé dans un autre fluide dont la température d'ébullition est supérieure (l'Indicateur). Lorsqu'il est exposé à cette haute température, le fluide Détecteur contenu dans la cavité du boîtier se met à bouillir, ce qui génère une pression élevée et se traduit par un chapelet de bulles au niveau de la fuite.

Grosse Fuite (Bulles Simulées)
Grosse Fuite (Bulles Simulées)


Suite : Le Reniflage à l'Hélium -->